Un Week end de désir – Chapitre 5

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bukkake

Un Week end de désir – Chapitre 5Chapitre V : Trouble fêteL’homme ne se fit pas prier. Sans arrêter l’action principale si intense et si jouissive, il présenta son doigt devant la bouche de la belle pour que sa salive lubrifie ce nouvel instrument de plaisir. Celle ci l’avala directement dans un premier temps, puis goûta à un second en même temps tout en conservant son sourire taquin. Une fois ses doigts lubrifiés suffisamment, voire même dégoulinant de bave, l’inconnu enfonça son index d’abord lentement, puis en le ressortant, pénétra à nouveau le petit trou du cul de la chaudasse, accompagné du doigt voisin, “Monsieur Majeur”. Il tint la position sans bouger, voyant qu’Emmy semblait plus qu’apprécier. Ensuite, il retira son organe en érection de sa bienfaitrice, puis la bascula sur le dos avant de la repénétrer violemment en admirant ses magnifiques yeux verts et sa luette qui apparaissait à chaque cri de jouissance, qui se dégageait en même temps que la verge dure avait atteint la fin de sa course. Après quelques minutes de ce traitement insoutenable pour la ravissante nymphomane, il la retourna sur le ventre et recommença de plus belle, compressant les fesses d’Emmy afin de rendre sa chatte plus serrée. Emmy appréciait particulièrement. Cette bite d’acier, comme elle aimait se la nommer dans sa tête, lui limant la chatte bien comme il faut au point qu’elle se remit à nouveau à éjaculer plusieurs centilitres de cyprine, comme pour dire : “Vas-y mon gars, prends-moi plus fort !”.C’est alors qu’Emmy réalisa qu’elle n’avait plus le contrôle. Elle qui prenait un malin plaisir à mener son partenaire à la baguette venait de le sentir s’émanciper depuis quelques minutes pour mener la danse. Emmy n’était pas contre, au contraire, cela l’excitait encore plus de voir l’évolution de celui qui n’avait jamais goûté à une chatte un peu plus tôt dans la nuit, devenir un étalon qui lui débouche bien la chatte, comme elle s’amusait à lui réclamer. Mais malgré tout, Emmy tenta de se redresser pour se mettre en position halkalı escort de levrette. L’homme voyant les efforts de la jeune fille, l’aida sans même retirer son sexe si confortablement installé dans cette vulve trempée. Il la fessa comme pour signaler que la position lui convenait, puis après avoir humidifié son pouce droit, l’enfonça dans l’anus d’Emmy comme si c’était du beurre. La cochonne aimait cela et elle n’en était visiblement pas à son coup d’essai. Mieux encore, elle n’en pouvait plus et hurla de désir, se moquant désormais de si l’insonorisation allait camoufler ses hurlements : “J’en peux plus ! Défonce-moi le cul comme une chienne ! Prends ta bite et encule-moi jusqu’à ce que j’en explose !”L’homme s’arrêta net et se retira de la chatte dégoulinante, excité de pouvoir visiter dès sa première fois, ce qui est le fantasme numéro 1 de la plupart des hommes. Pour la première fois depuis un bon moment, il ouvrit la bouche pour autre chose que d’embrasser, de pousser des râles de plaisir ou pour bouffer de la moule : “Euh… Et on fait comment pour les protections ?””On n’en met pas !” lui lanca-t-elle. “Tu préfères m’enculer ou te poser des questions existentielles ? Je me fais tester très souvent et ta queue vient de faire son baptême de baise ! On n’a pas grand chose à craindre ! Et si tu es sage, je te laisserai gicler profondément dans mon petit trou.” Emmy rajouta un clin d’oeil coquin plus qu’excitant pour l’homme qui n’insista pas et frôla le gland de sa bite déjà sur lubrifiée par la mouille précédemment récoltée, contre les fesses d’Emmy qui n’attendait que de sentir son trou serré se remplir progressivement par ce chibre tellement dur. Alors qu’il venait juste d’introduire la moitié de son gland dans cet anus chaleureux et serré, leurs ébats furent interrompus par une sonnerie.”C’est qui à cette heure-ci ? Tu crois que tes hurlements on réveillé des voisins mécontents ?”- Emmy lui répondit sans laisser le temps de rajouter un mot : “Non, c’est la şişli escort sonnerie du visiophone, cela vient de quelqu’un devant la porte d’entrée de l’immeuble. Je reviens tout de suite, le temps de me débarasser de l’intrus. Maintiens-la en forme.”Emmy se leva, dégoûtée de ne pouvoir prolonger immédiatement cet extase annoncé. Sans prendre la peine de se couvrir, alla près de la porte pour répondre et se débarrasser du visiteur impromptu à des heures impromptues.A sa grande surprise, c’était Camille, son amie qu’elle avait surprise plus tôt dans la soirée se faire entreprendre par un couple. Elle semblait terrifiée, quasiment en larmes : “S’il te plaît Emmy, ouvre-moi, j’ai un problème.”Emmy ne pouvant laisser son amie dans un état qui lui semblait pas si éloigné du sien quelques temps plus tôt, lui ouvrit, puis retourna dans sa chambre.”Changement de plan”, lui dit-elle. “Ma meilleure amie semble avoir un gros problème : elle va arriver. Mais d’ici là viens je vais te finir. Ce ne serait pas juste pour toi ou ton fier camarade d’avoir fait tous ces efforts pour rien. Pour mon petit trou du cul, reposes-toi le temps que je discute un peu avec elle et m’en débarrasse, et il sera tout à toi”.”Mais ton amie ne sera-t-elle pas là dans quelques secondes ?”, interrogea-t-il ?”Elle est claustrophobe et n’emprunte pas les ascenseurs. Nous sommes au 17ème étage, il lui faut habituellement 3 à 4 minutes pour tout monter. Tu as tout le temps de me défoncer la chatte et te déverser en moi. Enfin… Si tu me défonces bien sauvagement, bien sûr…”.Prenant cela comme une provocation, l’homme se leva du lit, retourna Emmy, puis enfonça sa bite toute excitée dans cette chatte toujours aussi humide et confortable. Il la prit debout et par derrière. N’ayant pas le temps pour bien préparer la posture, il avança progressivement contre le mur le plus proche pour finir par y plaquer Emmy, les jambes légèrement écartées et le fessier cambré. Il continua ses mouvements sarıyer escort de plus en plus intenses et violents comme jamais auparavant. Emmy en mouillait encore plus intensément tout en laissant échapper des “Putain ce que c’est bon ce que tu me fais. Plus fort puceau !”. On l’avait déjà prise contre un mur, mais jamais aussi sauvagement, et surtout sans échéance de devoir arrêter si ce n’était pas fini à temps. Ces coups de bite frottaient les parois de la chatte mouillée jusqu’à en brûler un petit peu à travers sa protection, mais Emmy aimait ça. elle ne savait pas pourquoi, mais cela lui faisait un énorme bien. Et en voulant encore plus, elle n’hésitait pas à provoquer son sauveur : “C’est tout ce que t’as ? Mon grand père m’a déjà baisé avec plus d’énergie que ça !”L’homme prenant cela comme ultime provocation, plaqua entièrement la belle déjà très excitée puis lui défonça son trou déjà déformé par ses nombreux passages jusqu’au moment fatidique.”Je vais jouir. Donne moi ta bouche, ma belle.”- “Oh oui tu vas jouir mon salaud, mais dans ma chatte ! Avec tout ce qu’elle a versé, elle a soif !”Emmy remua un peu des fesses pour accélérer l’irrémédiable tout en répétant : “Remplis-moi, remplis-moi, remplis-moi !”.L’homme n’en pouvait plus et il laissa s’écouler tout son sperme dans la chatte d’Emmy. Cette dernière sentait le jus tout chaud remplir son trou d’amour de manière considérable. Rarement un homme l’avait remplie avec une telle quantité de foutre. Mais ce qui l’était encore plus était le cri de libération de l’homme.Il ne bougèrent plus l’espace d’un instant comme pour s’imprégner de cette jouissance commune.Puis Emmy se retourna et tout en se cambrant, se mis à sucer la queue de son partenaire afin de le délester des quelques gouttes qui restaient en réserve. La chatte encore pleine, Emmy prit un peignoir de bain et l’enfila, se moquant que de son minou coule goutte à goutte un mélange de sperme et de son jus à elle qui avait réussi à s’infiltrer à l’extérieur de son préservatif féminin. Emmy était une femme fontaine, et elle ne faisait pas semblant.Avant de quitter la chambre pour répondre à la porte qui venait d’être frappée par Camille. Elle se retourna et lança un excitant : “To be continued, alors ne bouges pas d’ici, reposes-toi bien ces prochaines minutes, tu n’as encore rien vu…”

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*