Retrouvailles

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

RetrouvaillesJe suis face à toi. Je devine ta silhouette dans la pénombre de la chambre. J’ai imaginé cette scène des milliers de fois avant ce jour. Le souvenir de ton corps m’obsède depuis maintenant des mois et des mois. Tu sembles calme, sereine. Moi, au contraire, je suis nerveux, je tremble. Te revoir enfin m’émeut et cela se ressent sur moi.J’ai compté les jours où nous avons dû être éloignés l’un de l’autre. Jamais je ne l’avais accepté, toi non plus, mais force était que nous avons dû subir cet éloignement plus que nous l’avons choisi. Je t’avais promis de revenir rapidement. Me voilà.Malgré le fait de te connaître par cœur, je suis comme un homme rencontrant pour la première fois une femme. Tu es belle. La simple vue de ton corps dans la noirceur de la chambre embrase mon esprit. Tu savais que j’allais revenir aujourd’hui. Tu as choisi de m’accueillir ici, maintenant. Aucun mot ne sort de nos bouches. Nous semblons suspendus l’un à l’autre. Je fais le premier pas vers toi. Ma main vient à la rencontre de la tienne. Je la saisis doucement mais fermement, comme si j’avais peur de m’éloigner de nouveau de toi alors que je viens à peine de te retrouver. Ta main est douce, mes doigts croisent les tiens, c’est chaud et agréable. Tu sembles faire passer toute ta sensualité dans ce croisement de doigts et je le ressens. Ma peau s’électrise et mes poils se hérissent.Ma deuxième main vient à la rencontre de ton bras. Je le découvre nu, je te caresse la peau. Je retrouve ce contact si sensuel de ta peau. La chaleur qui s’échappe de ta peau m’invite à me rapprocher de toi. Mes mains vont à la rencontre du reste de ton corps. Je découvre avec délice que tu es nue. Alors que je suis encore totalement habillé, je m’approche de toi et je continue à découvrir ce corps nu que tu m’offres. Même si cela fait des mois que je n’avais plus vu, je retrouve immédiatement mes repères sur ton corps. Mes doigts connaissent chaque recoin de toi : cette peau douce est comme une route pour mes doigts, je retrouve ce joli grain de beauté que tu as en haut de ton épaule gauche, cette même réaction quand je passe ma main sur le bord de ton aisselle. Cela te chatouille mais tu te contiens pour ne pas briser ce moment ô combien sensuel. Tes cheveux me semblent plus longs, les pointes touchent tes épaules. Je m’amuse à passer la main entre tes mèches.Une main s’échappe et vient couvrir ton sein droit. Je ressens ton souffle qui semble s’accélérer. Ton sein semble dessiné pour accueillir ma main. Ou peut-être est-ce le contraire. Ta peau se contracte en réponse à ce contact. Ma main se fait douce sur ce sein. J’aime passer mon pouce sur ton téton. Je le sens grandir et durcir au fur et à mesure de mes tendres passages. Jaloux, ton sein gauche appelle ma main gauche. Me voilà en train de te caresser les seins. Je redécouvre cette partie de ton corps que j’ai toujours adorée. En même temps que je te caresse, je cherche ton regard. Mais ta tête est baissée. Tes yeux sont rivés sur mes mains te caressant. Tu sembles vivre ce moment pendik escort bayan aussi bien par le toucher que par la vue. Cela m’émeut.Vient enfin le moment tant attendu où mes lèvres se retrouvent inexorablement attirées par les tiennes. Je n’en peux plus, j’ai besoin de t’embrasser, ça devient vital. Je me rapproche de toi. Mes mains quittent à regret tes seins pour venir att****r sensuellement tes hanches. Je t’attire à moi comme tes mains sur ma nuque m’attirent à toi. La connexion entre nos bouches se fait et le feu d’artifice opère. Retrouver cette langue, ce contact excite tout mon corps et mon esprit. J’entends ta respiration accélérer, ton souffle caresse mes joues, tes cheveux chatouillent sans le faire exprès mon cou.Autant de mois d’éloignement n’auront pas eu raison de notre attirance. Je retrouve mes repères et toi aussi. Tes mains ont commencé à redécouvrir mon corps. Je me laisse faire. Tu as toujours aimé prendre le devant, prendre l’initiative, me guider dans nos ébats. Tu sembles pressée et tes gestes ne trompent pas : tu souhaites perdre le moins de temps avec mes vêtements. Pas de jeu d’effeuillage, non. Tu tires rapidement sur ma chemise pour la sortir de mon pantalon. En même temps, tu tires sur ma ceinture. Autant de signes qui me font dire que tu souhaites que je sois nu rapidement. Tu es nue et tu me veux nu aussi.Je quitte ta bouche le temps d’enlever tous mes vêtements. Tu t’es reculée d’un ou deux pas, comme si tu souhaitais profiter du spectacle. Alors rapidement, je retire un à un mes vêtements. Le fait de te retrouver, la situation, ces baisers langoureux, tout cela m’a bien excité et, en enlevant mon caleçon, je ne peux te cacher mon excitation bien visible. Je devine d’ailleurs un petit sourire s’inscrire sur tes lèvres à la vue de mon sexe.Une fois nu, je me rapproche de toi. Mon sexe vient toucher ton ventre. Ta main vient tout de suite à sa rencontre. Je suis tendu au maximum et de sentir ta main sur mon sexe ne fait qu’augmenter mon excitation. Mes mains viennent retrouver tes fesses. J’ai toujours adoré tes fesses. Tu les as rebondies et très douces. Nos baisers reprennent mais avec plus de vigueur. Un côté bestial s’invite en nous. Ce temps perdu loin l’un de l’autre fait que nous ressentons un besoin inné d’amour et de sexe. Tu commences à me masturber plus rapidement. Moi je viens embrasser tout ton corps : ton cou, tes épaules, tes oreilles, tes seins. Je suce tes tétons. Ils sont durs et ma langue s’amuse à les titiller.Ma main droite descend sur ton corps. Je retrouve rapidement la route vers ton intimité. Je devine quelques poils sur ton mont de Vénus. Plus je m’en rapproche, plus je ressens une chaleur qui se dégage de toi. Mes doigts trouvent là un sexe humide et quelque peu ouvert. Tu es excitée, mon index glisse sur tes lèvres. La sensation si particulière de caresser ta chatte me ramène à quinze mille souvenirs avec toi. Je retrouve ce réflexe de passer mon doigt sur tout le long de ton sexe, quasiment jusqu’à ton petit trou, pour remonter escort pendik directement vers ton clitoris. Je m’amuse avec lui.Je te sens excitée. Tes allers-retours sur mon sexe sont de plus en plus rapides et cela me procure un plaisir énorme. Mais je veux profiter de cette soirée le plus longtemps possible. Si je te laisse continuer, je vais jouir rapidement, trop rapidement. Alors je me retire du fourreau de ta main pour te prendre par les épaules. Je te recule vers le lit. Tu comprends ce que je recherche et tu t’y allonges. Tu sais ce que je veux et, toujours sans aucun mot, mais avec ton regard dans le mien, tu écartes doucement les jambes. Tu m’offres une vue sur ton intimité. Tes lèvres s’écartent, je devine l’excitation qui s’en dégage. J’ai toujours adoré te donner du plaisir en léchant et suçant ton sexe. Je m’installe alors rapidement entre tes jambes pour que ma bouche vienne à la rencontre de ta chatte. Son goût, son odeur, je reconnais directement ces sensations. Cela m’enhardit et je redécouvre toute cette joie de te donner ce plaisir buccal. Ton clitoris, tes lèvres, la peau du haut de tes cuisses, aucun coin de ton sexe n’est oublié. Pendant que ma langue retrouve ton clitoris, mes doigts viennent l’aider pour redécouvrir ton intimité la plus profonde. Chaque passage sur ton sexe te fait te cambrer. Tu aimes ces retrouvailles. Moi aussi.Ta bouche laisse échapper des petits cris, tu ne peux plus les retenir. J’aime t’entendre gémir de plaisir comme cela. De savoir que tu apprécies ce que je te prodigue me rend fier. Mes coups de langue et mes allers-retours dans ton sexe semblent t’emmener vers le septième ciel. Mais comme moi, tout à l’heure, tu sembles vouloir faire durer le plaisir. Aussi, tu m’invites à m’allonger sur toi. Ma bouche passe de ton sexe à ta bouche pour un baiser torride qui en dit long sur nos envies respectives.Tu es allongée sur moi et tu nous invites à nous retourner. Me voilà à mon tour allongé sur le lit. Toi, tu vas t’asseoir sur mes jambes. Ta main vient reprendre son doux travail de tout à l’heure : elle retrouve sa place sur mon sexe tendu et tu commences à me branler. Tu le fais des deux mains, et avec tes doigts tu t’amuses à passer sur mon gland, là où je suis le plus sensible. Cela t’a toujours amusée. Puis, ta bouche descend vers mon sexe. Quelques coups de langue me rappellent combien tu es une experte dans cet art de la fellation. Mais tu souhaites m’offrir là un moment d’anthologie. Tu viens accueillir la quasi-totalité de ma queue dans ta bouche et tu fais durer ce plaisir par de longs allers-retours. Ce traitement est tout simplement divin.Telle une vraie Amazone, tu retires mon sexe de ta bouche pour venir t’asseoir sur moi. Mon membre tendu se retrouve à l’entrée de ta chatte. Tu viens sur moi très délicatement. Je te pénètre de tout mon long. Je suis au paradis. Cette sensation est divine. Les allers-retours se font d’abord lents et sensuels, comme pour donner du temps à nos deux sexes de redécouvrir l’autre. Puis, passé ce moment pendik escort de retrouvailles, nous nous enhardissons dans l’échange. Tu vas et tu viens de plus en plus rapidement sur moi. Je viens contenir tes seins avec mes mains. Ils se balançaient devant moi et je ne pouvais pas ne pas les prendre en main. Tes petits cris reprennent et semblent même augmenter. Moi-même je deviens très expressif : je lâche de plus en plus de petits cris, comme pour bien te montrer que j’apprécie autant que toi cet échange.Puis tu te retires. Tu viens t’allonger sur le lit. Tu es allongée sur le ventre. Je comprends que nous allons reprendre nos ébats en position encore plus bestiale. Je vais pour te pénétrer de nouveau mais en levrette cette fois-ci. Pourtant, après quelques va-et-vient, ta main vient à la rencontre de mon sexe. Tu le retires de ton sexe pour venir le placer à l’entrée de ton anus. Je me retrouve comme interdit. Jamais tu ne m’as laissé cette possibilité, et à chaque fois tu me ramenais gentiment dans les cordes ! Mais là, ce soir, tu sembles particulièrement excitée et te voilà à m’offrir ton intimité encore vierge. Je reçois cela comme un cadeau et je désire alors ne pas te décevoir et te montrer que cela va être un moment très intense pour nous deux. Je prends alors mon sexe en main pour venir le passer sur ton sexe. Je récupère ainsi toute ton excitation pour venir humidifier ton œillet.Puis je pousse délicatement sur mon sexe pour commencer à forcer doucement et pouvoir entrer le moins brutalement entre tes fesses. Je sens que cela est un peu douloureux pour toi au début mais tu m’invites de la main à continuer. Enfin mon gland entre en toi. Je commence très lentement les allers-retours. Au fur et à mesure, je viens en toi plus profondément. De ton côté, l’effet douloureux semble laisser place à un plaisir grandissant. Tes petits cris laissent penser à des gémissements de plaisir.D’être en toi comme ça, de savoir que nous prenons tous les deux du plaisir est une sensation indescriptible. Nous sommes en harmonie en ce moment. Mais je n’en puis plus et je sens monter en moi la jouissance. À regret, et en espérant que je pourrai connaître ça de nouveau, je quitte la chaleur de tes fesses pour te retourner. Je viens t’embrasser, dans ton cou, sur tes seins, sur tes bras, je viens caresser ta langue avec la mienne. Mais le plaisir est à son paroxysme pour moi et je ne peux plus tenir très longtemps. Alors je commence à me masturber au-dessus de ta chatte. Je te regarde. Tu es belle là, entièrement nue, et je sais que ces mois d’éloignement sont maintenant derrière nous.Je viens et commence à jouir sur toi. De longues giclées de mon sperme viennent s’étaler sur ton corps. Toutes ces nuits loin de toi à rêver de ce moment… Je lâche des petits cris tellement je suis excité. Tes mains viennent m’aider à me branler. Tu t’amuses à me faire tressauter le gland en le caressant. Ma jouissance vient comme peindre ton corps. Tu viens la goûter en amenant l’un de tes doigts vers ta bouche. Tu as toujours aimé faire cela après que j’aie joui. Nous retrouvons nos habitudes d’après-sexe. Je t’embrasse, encore chancelant après cette jouissance.Enfin, tu ouvres ta bouche pour me parler : « Bonsoir mon amour… Merci pour ce tendre moment… ».

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*