Poupée salope 2

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Poupée salope 2Un autre soir, en baisant, Benjamin m’a raconté qu’au cours d’un de ses déplacements, il s’était laissé tenter par la proposition d’une jeune pute, dans un bar, à Paris. Et même en observant avec insistance son regard, je ne suis pas parvenue à savoir s’il me racontait des bobards ou s’il avait vraiment vécu cette histoire.C’était un tout petit bar, situé dans une étroite ruelle. Il était tard et, au terme d’une soirée passée entre collègues, Benjamin avait eu envie de boire un dernier verre avant de rentrer à l’hôtel. C’était en milieu de semaine. Le bar était encore peuplé à cette heure-ci et il y avait de la musique, du brouhaha. Il était là depuis un bon quart d’heure lorsque la fille est venue s’installer sur le tabouret d’à côté, au comptoir.En la voyant, il a cru que c’était une adolescente. Il s’est demandé ce qu’elle faisait ici à une heure pareille. Elle a commandé un verre de bière, puis s’est tournée vers lui. Ils se sont regardés, mais ne se sont rien dit.La fille a pris son verre, puis elle a bu.Benjamin a fini le sien, puis il en a commandé un autre.La fille le regardait de temps en temps. Elle était jolie. Assez mince, des cheveux longs, noirs et très fins. Plus tard, elle lui dirait que sa mère était coréenne et son père français. Elle portait une fine chemisette noire à manches courtes, moulante, et une jupe, également noire. Des collants clairs et des afyon escort bayan bottes en daim noir qui lui arrivaient aux genoux. Benjamin a attendu qu’elle finisse son verre pour terminer le sien d’un trait, puis il a demandé à cette fille si elle voulait en boire un autre.Elle lui a souri.Puis elle a dit :« C’est gentil, je veux bien. »La commande n’a pas tardé et la fille a changé de position sur son tabouret, de sorte à pouvoir trinquer avec Benjamin. Sa chemise un peu ouverte révélait une toute petite poitrine. Elle avait de jolies jambes, et ce n’était pas un collant qu’elle portait, c’était des bas. Benjamin s’en rendit compte après qu’ils eurent trinqué.Selon lui, nous étions ensemble depuis moins d’une année lorsque cette scène s’était produite. C’était au mois de juin. Et dans ma tête, tout en l’écoutant me raconter cette histoire, j’ai calculé : je l’avais déjà trompé deux fois à cette époque. Mais je l’ai laissé continuer.Sa queue était raide dans ma chatte, tandis qu’il parlait.Il m’a dit :« Elle s’appelait Soo. Elle m’a dit qu’elle avait 18 ans et qu’elle vivait tout près d’ici, avec sa mère et sa cousine qui avait son âge. Elle avait de très grands yeux, comme les personnages de mangas. Je voyais la limite de ses bas, car elle avait croisé les cuisses en se tournant vers moi. Et je devinais qu’elle avait une toute petite poitrine.« Elle venait d’arrêter le lycée, afyon escort après avoir loupé deux fois son bac, ce qui rendait son âge crédible. Et à présent elle était serveuse dans un autre bar du quartier. Sa cousine aussi. »J’ai interrompu Benjamin à ce moment-là pour lui dire :« Tu bandais ? »Il m’a répondu :« Je ne me souviens plus à quel moment je me suis mis à bander. »Je lui ai dit :« Mais tu avais envie d’elle… »Il a dit :« Je n’avais qu’une envie : la voir toute nue. »J’ai joui sur ces mots.Les secousses ont duré plusieurs secondes, puis j’ai dit à Benjamin :« Continue. »« On a pris un autre verre, a-t-il dit. Puis Soo m’a demandé ce que je faisais dans la vie et je le lui ai expliqué, sans entrer dans les détails. Je lui ai aussi dit que je vivais avec quelqu’un, à 400km de là. Elle m’écoutait très attentivement. Et elle ne portait pas de soutien-gorge, ça se voyait. Elle avait des cuisses superbes.« Et on avait fait le tour des politesses, alors il y a eu un petit moment de blanc, au cours duquel on n’a pas cessé de se regarder néanmoins. On buvait très vite et on se souriait. On avait le droit de fumer dans ce bar, alors je lui ai proposé une cigarette, qu’elle a accepté, et j’en ai allumé une. On a repris un verre et elle a recroisé ses cuisses dans l’autre sens.« Je lui aurais donné seize ans, pas plus, mais l’âge est toujours trompeur avec les asiatiques, et je escort afyon voulais bien la croire sur parole. Elle ne portait pas de soutien-gorge et ses bas avaient quasiment la couleur de sa peau.« Entre deux morceaux de musique, elle s’est penchée vers moi et elle m’a dit comme ça : “Tu as envie de faire l’amour ?”« J’ai eu un petit mouvement de recul. A la fois je n’en revenais pas, à la fois c’était la question que j’espérais entendre depuis que cette fille était venue s’asseoir à côté de moi. J’étais un peu ivre et elle me plaisait.« Mais, voyant que je ne répondais pas, elle a ajouté :«“Avec ma cousine et moi. On se mettra nues toutes les deux, mais tu ne feras l’amour qu’avec moi. Elle nous regardera en se masturbant. Tu pourras la toucher, mais sans la pénétrer. Tu veux ?” »Juste avant d’éjaculer, Benjamin m’a décrit le corps de cette fille. Elle était presque aussi grande que lui et très mince. Quasiment pas de poitrine. Le pubis lisse comme un galet. Elle s’est mise toute nue dans la chambre, devant lui, en conservant néanmoins ses bas et ses bottes en daim. Sa cousine a fait de même. Ses seins étaient également minuscules et elle est venue s’allonger près de Benjamin et Soo, pendant qu’ils avaient un rapport sexuel et qu’ils s’embrassaient sur la bouche avec la langue. La cousine se masturbait. Elle a laissé Benjamin lui caresser les seins, la chatte et les fesses, mais elle a refusé qu’il la pénètre. Elle l’a laissé éjaculer dans sa bouche, en revanche, pendant que Soo léchait sa chatte et son anus.Et j’ai joui, tandis qu’il me décrivait les coulées de sperme sur le menton de la cousine de Soo. Vrai ou faux ?

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*