Mon prof…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Mon prof…C’est la fin de l’année scolaire. J’ai eu 18 ans il y a quelques jours, et à la fin de la semaine je dis Adieu au lycée, sauf pour venir y passer les épreuves du bac.Je me pointe juste à temps à mon cours de littérature, le prof est sur le point de fermer la porte et je me retrouve nez à nez avec lui. Monsieur Chavez, le prof le plus sexy de tous les temps, le fantasme de toute les filles du lycée, et de certains garçons aussi… Un brun ténébreux, toujours classe, aujourd’hui avec un veston gris sur une chemisette blanche. Bref, nos regards s’accroche, je lis quelque chose dans ses yeux sans savoir quoi, puis je vois son regard descendre sur mon top blanc dont le fin tissu laisse dévoiler ma poitrine, puis sur mes jambes, dévoilée par ma jupette noire, avec mes chaussettes montantes et mes escarpins noires également. Quand ses yeux remontent sur mon visage je suis probablement rouge pivoine. Il s’écarte légèrement pour me laisser passer, mais m’effleure le bas du dos au passage.Je vais m’assoire au premier rang, toutes les places derrière sont déjà prises. Monsieur Chavez dit bonjour à toute la classe, et les élèves lui répondent, les filles avec plus d’enthousiasme que les garçons.” c’est votre dernier cours avec moi ! Pour ce dernier jour on va étudier un texte léger… Ça devrait vous plaire ! C’est un auteur inconnu, mais qui a écrit une très jolie scène où un homme déclare son amour à une femme. Je voudrais que vous le lisiez, puis que vous m’ecriviez une suite ! A vous de jouer ! ”Le prof distribue les textes, et en me donnant mon exemplaire nos mains se touches, et je crois distinguer un sourire sur ses lèvres. Je lis le texte, c’est vrai, c’est une belle déclaration d’amour, et elle m’inspire immédiatement. Je me met a écrire la scène qui pourrait s’en suivre, un moment très sensuel, presque tantrique. Je suis tellement inspirée que tout s’enchaine très vite et que je fini avant tout le monde. Voyant que j’ai terminé, monsieur Chavez me fait signe de lui apporter istanbul escort ma copie. Je m’exécute. Je m’assoie sur le bord de son bureau le temps qu’il finisse sa lecture. Je vois ses yeux se mettre à briller, papillonner vers moi de temps en temps. Puis il me demande de m’approcher, je me penche et il me murmure à l’oreille:-Tu viendra me voir à la fin du cours s’il te plaît.Je hoche la tête, et je sens sa main m’effleurer l’arrière de la cuisse. Une vague de chaleur m’envahit et je retourne m’assoire. Est ce que le prof me drague ? Impossible, c’est mon prof, et le plus canon de tous, les élèves rêverait toutes de se le taper. Je ne dis pas que je suis moche, mais je ne suis pas la plus sexy de ses élèves ! Non, c’est impossible…. Pourtant, pendant le reste de l’heure, je sens le regard brûlant de mon prof. Il demande à certains volontaires de lire leur texte, mais j’ai l’impression qu’il n’écoute pas vraiment ce qu’ils disent. Et moi, sous son regard, je me sens chaude comme la braise, et je sens que ma culotte se mouille sous l’effet de l’excitation qu’il me procure rien qu’en me regardant et en m’ayant effleuré. Que va t il me dire à la fin du cours ? Va t il tenter quelque chose ? J’ai beau me dire que je ne suis qu’une groupie qui me fait des films, imaginer la scène me rend toute chose, je m’agite sur ma chaise, mouvement aussitôt capté par le regard de braise du professeur Chavez. L’heure parait ne jamais se terminer.Mais enfin la sonnerie retenti. Les élèves sortent doucement, les filles plus lentement encore, prenant bien le temps de dire au revoir à M. Chavez, qui leur répond avec une indifférence à peine voilée. Quand tout le monde fut sorti, je m’avance doucement vers lui avec l’air le plus innocent que je peux sur le visage.-Vous vouliez me voir monsieur ?-oui, fermez la porte s’il vous plaît.Je m’exécute, sous son regard perçant.-J’ai trouvé ton texte très…Intéressant. Il s’était levé et avcılar escort avait fait le tour de son bureau pour se placer face à moi. -Tu m’observe avec un air de petite fille sage, mais j’ai bien vu comment tu me regarde quand tu crois que je ne te vois pas… Tu me plaît aussi tu sais, et à partir de maintenant tu n’es plus vraiment mon élève… De sa main, il me caresse la joue, puis le cou. Je m’enflamme instantanément. Une part de moi à envie de me laisser aller, l’autre me dit que je ne peux pas. Quand son doigt effleure ma poitrine j’oublie toute mes résolutions. J’accroche mes bras autour de son cou et l’embrasse avec une passion que je ne me connais pas. Il faut dire que je n’ai pas une grande expérience avec les garçons, je n’ai couché qu’avec mon précédent copain et on ne peut pas dire que c’était la folie… Mais là, avec cet homme, mon prof, je perds tout repère et m’abandonne totalement. Il fait courir ses mains sur mon corps, les passe sous mon top, fait remonter ma jupe et me malaxe les fesses. Il mordille mes tetons dressés qui pointent à travers le fin tissu, je gémis. Il retire mon top, dévoilant ma poitrine sagement enfermée dans un petit soutien gorge gris. D’un coup de main expert, il dégraffe l’attache et libère ma poitrine. Il prend alors mes seins dans ses deux mains, lechant, suçottant, torturant mes tétons de longues minutes. J’ignorais qu’on pouvait ressentir autant de choses rien qu’avec ses seins ! Puis il me souleve sans mal par les fesses pour m’assoire sur son bureau. Là, il soulève ma jupette, et m’enlève fébrilement ma culotte en coton. Il fourre alors sa tête entre mes cuisses et se sert de sa langue pour me faire gémir comme jamais mon ex copain ne l’avait fait même en me faisant l’amour. Je me tortille contre sa bouche, et m’accroche aux bords du bureau. Il me donne tellement de plaisir ! J’ai envie de lui rendre, qu’il garde un souvenir exceptionnel de moi, même si je manque de pratique. Je le repousse timidement, şirinevler escort descend du bureau, deboutonne son veston et sa chemisette et pose ma bouche dans son cou, et la fait descendre doucement le long de son torse en le goutant du bout de la langue. Je deboutonne son pantalon, baisse son caleçon, et tombe en extase devant son membre imposant. Je le fourre dans ma bouche et commence de lent vas et vient. Il souffle bruyamment, il à l’air d’apprécier, malgré ma maladresse. Il me prend alors la tête et me fourre alors sa verge dans le fond de la gorge. Je sens la nausée venir, mais il se recule, puis recommence, je lève les yeux vers lui, il est en train de m’observer.” Oh oui regarde moi ma belle, tes yeux m’ont rendu fous, et ton corps n’en parlons pas… ”Je continu alors à le regarder en le laissant guider le mouvement de sa queue dans ma bouche. Un moment, je le sens se retirer soudainement, le corps légèrement tremblant, je comprends alors qu’il a faillit jouir dans ma bouche. Une fois le contrôle de lui même retrouvé, il me relève, envoie valser les divers documents et livres sur son bureau et m’att**** de nouveau par le cul pour m’allonger sur le bureau. Il grimpe sur le bureau pour me chevaucher, et me pénètre d’un coup, m’arrachant un cri de plaisir. Ses coups de reins sont puissants, ils font grincer le bureau. Il me fait ressentir un plaisir insoupçonnés, ma précédente expérience ne m’a pas laissé imaginer que le sexe était si bon ! Il glisse sa main jusqu’à mon clitoris, qu’il titilla avec autant de vigueur que ses coups de bites. Je sens le plaisir monter, puis un puissant orgasme me fait crier, et trembler de tout mon corps. Il se retire et descend du bureau, me tire par les jambes et me retourne en me plaquant contre le bureau. Il me pénètre de nouveau en me tenant les hanches, mes ongles griffent le bureau, mes seins frottent sur la planche réchauffée précédemment par mon corps, mes tétons dressés en sont légèrement douloureux. J’entends mon prof gémir de plus en plus fort, et soudain il se retire, me met brutalement à genoux et des giclees de son sperme chaud se répandent sur mon visage et sur mes seins. Je sourie béatement, lui a un regard satisfait.Depuis ce jour, nous ne nous sommes jamais revus, par contre je continue d’expérimenter le sexe qu’il m’a appris à aimer….

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*