Dominique

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

DominiqueA l’époque, il y a quelques années, le bois de Boulogne était très fréquenté le soir après la tombée de la nuit. Il y avait de nombreuses prostituées pour beaucoup transsexuelles. C’était une véritable attraction et les voitures nombreuses parcouraient les allées plus pour se rincer l’œil que pour consommer. Les « filles » étaient souvent très belles, peu vêtues et n’hésitaient pas à exhiber leur attributs pour tenter les clients qui garaient leur voiture, s’approchaient à pied, discutaient la prestation et s’enfonçaient dans le bois où de petits abris de branches les masquaient à la vue de la rue. L’ambiance était bon enfant et il n’y avait pas de danger à explorer, même seul, ces orées bien occupées. La police discrète laissait faire et n’intervenait qu’en cas de plainte des clients ou des professionnelles. Toutes sortes d’origines ethniques, de couleurs de peau, de taille et de look cherchaient le client. C’était un cirque exotique recréant une ambiance Fellinienne. Avec un peu de discrétion on pouvait facilement voir de grandes « filles » élégantes sur faire enculer debout contre un arbre à moins de 20 mètres de voitures güvenilir bahis de touristes parisiens cherchant l’excitation. Les voitures étaient parfois de grand luxe. J’y ai même vu une Rolls conduite par un chauffeur à casquette dont le maître très âgé épiait les « filles ». J’y allais souvent lors de mes déplacements à Paris. Je trouvais ce spectacle gratuit très distrayant et bien sûr excitant. Je passais toute la soirée avec une belle érection mais je ne consommais pas par prudence vis-à-vis notamment du sida en plein développement.Il y eu une exception cependant. Un soir j’avais vu beaucoup de « filles » très spectaculairement dévêtues arpentant l’avenue principale du bois et très tard je m’étais décidé à rentrer à mon hôtel. En quittant le bois en direction du périphérique il y avait généralement moins de trans et plus de vraies filles moins maquillées, plus discrètes mais souvent jolies et dans la trentaine. J’aperçu une prostituée un peu en retrait avec un corps menu en minijupe plissée blanche et petit débardeur décolleté à fines bretelles. Elle semblait jeune et avait un corps d’adolescente avec de tout petits seins pointus. türkçe bahis Je m’arrêtai pour mieux voir. Elle me fit signe et souleva sa jupe pour me faire voir un pénis pas très volumineux en semi érection. J’en fus extrêmement perturbé et lui fit signe de s’approcher. C’était un jeune homme très féminin, beau, maquillé comme une femme et à la voix douce. Il me proposa de faire l’amour dans ma voiture en précisant qu’il fournirait le préservatif. Je fus rassuré par cette sagesse et le fit monter. Nous parcourûmes quelques centaines de mètres pour rejoindre une zone tranquille.Il s’appelait Dominique, avait 20 ans, était Catalan de Barcelone mais parlait un français sans accent car il avait grandi à Marseille. Nous passâmes un moment à faire connaissance. Il avait commencé à prendre des hormones d’où sa poitrine naissante et cherchait de l’argent pour financer sa transformation. Il était étudiant en psycho et se prostituait loin de chez lui pendant les vacances scolaires. Il était complètement femme dans sa tête et était attiré par les hommes avec qui il prenait généralement du plaisir.Je lui ai demandé de quitter ses vêtements ce güvenilir bahis siteleri qui alla vite il n’avait sur lui que le débardeur et la minijupe. Je mis une lumière discrète pour mieux le voir. Il avait un corps parfait. Il était assez petit, mince, bronzé partout avec des tétons durs, un sexe épilé, une peau bien lisse. Je lui pinçais doucement les seins ce qui raidit instantanément son pénis car il aimait ça. Je lui ai ensuite massé ses tout petits testicules et l’ai branlé un peu avant d’introduire mes doigts dans son anus. Il se cambra pour s’ouvrir et mieux m’offrir sa fente. Le jeu dura. Il ne voulut pas que je l’embrasse mais fût ravi que je lui suce le sexe que je senti durcir encore dans ma bouche.Quand il fut bien chaud je dégrafais mon pantalon et sorti un pénis fier de sa forme. Il me suça mais pas longtemps, me mit un préservatif et écarta ses cuisses bien haut vers ses épaules pour que je vienne devant lui. Je l’ai pénétré d’un seul coup et il accompagna mes va et vient de râles de plaisir puis de jouissance. Je jouis en lui et il déchargea peu après sur son ventre.Lorsqu’il fut rhabillé, il me demanda de le déposer près de sa chambre dans Nord de la ville. Nous nous sommes séparés avec des bises amicales comme si nous étions de vieilles connaissances. Il me dit qu’il avait pris son pied comme rarement ce qui était un sentiment bien partagé.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*