Confessions d’une lycéenne: Hakim & moi

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Confessions d’une lycéenne: Hakim & moiC’était un mois de mai. A l’époque j’habitais dans une cité plutôt craignos et mes sorties étaient donc très limitées, du fait que mon frère me surveillait beaucoup. J’étais une des rares « blanches » de la cité majoritairement composée de blacks et de rebeus. Je matais beaucoup les rebeus.. Ils m’attiraient énormément.Hakim était un ami à moi qui fréquentait le même lycée et qui habitait quelques barres plus loin. Ce très beau garçon d’origine marocaine avait un teint matte, des cheveux cours et noirs et de grands yeux bruns magnifiques. J’en étais tombée amoureuse.Au fil du temps, nous sommes devenus de plus en plus proches. Parfois nous nous embrassions dans des endroits discrets mais toujours secrètement. Si mon grand frère l’apprenait, il me tuerait.Notre lycée proposait des cours de soutien de mathématiques gratuits et moi et Hakim étions tous 2 inscrits. Un jour où notre emploi du temps se terminait par cours de soutien et que nous finissions tous les deux plus tôt, nous avons décidé de sécher notre cours pour nous embrasser dans les toilettes. Les toilettes mixtes était spacieux et nous savions que nous ne serions pas dérangés au dernier étage du bâtiment.Hakim est entré dans le tout dernier cabinet et m’a fit signe de le suivre, ce que j’ai fait sans hésiter. Il a tourné le verrou puis a posé une main sur ma nuque. Je l’ai enlacé et il m’a collée contre le mur. Nous nous sommes embrassés longuement, sa langue caressant la mienne avec beaucoup d’amour et d’application. Doucement au début, doux comme un murmure. Puis Hakim a baissée sa main jusqu’à mon ventre et l’a caressé. J’ai sentie un frisson très chaud traverser tout mon corps, je n’avais jamais rien ressenti de tel. Nous nous sommes soudain embrassés très langoureusement, en enfonçant nos langues très loin et en bougeant nos têtes un peu brutalement comme si nous voulions nous dévorer. J’étais au paradis. Je ne pensais plus à mon frère ni aux cours de soutien de maths, ni aux toilettes où nous nous trouvions. Il n’y avait plus que moi et Hakim sur terre, nos bouches soudées l’une à l’autre pour l’éternité.Sa langue fourrait la mienne dans tous les sens et nos mains se baladaient un peu partout, cherchant à explorer le corps de l’autre.Au bout d’un moment, Hakim a cessé de m’embrasser. Il m’a regardée avec ses grand yeux qui brillaient d’une lueur coquine. Il a posé un doigt sur ma bouche bursa escort qui a glissé sur mes lèvres puis le long de mon cou, jusqu’à mes seins. Il les a pris à pleine mains, les malaxant en les faisant rebondir de haut en bas. J’ai respiré très sensuellement pour montrer mon excitation. Il m’a chuchotée :« Ils sont très beaux tes seins, je les adore! »Il a remonté mon débardeur, tiré en bas le bonnet de mon soutien-gorge et tété mes tétons. Sa longue tournait au bout de mes seins et les rendait tout durs.« Mmmmh, j’aime ça » ai-je prononcé en un soufflePuis nous nous sommes embrassés encore plus intensément, moi toujours plaquée contre le mur et lui serré très fort contre moi. Nos sexes à travers nos joggings étaient collés l’un à l’autre.Hakim bandait et je sentais la grosse bosse toute dure contre moi. J’étais vraiment très excitée. Ma chatte bouillante mouillait énormément dans ma petite culotte trempée.J’ai caressée la bite très dure d’Hakim à travers le tissu et il a soupiré de plaisir.Mon ami arabe était lui aussi chaud comme la braise. Il a introduit une main dans ma culotte et a rentré un doigt dans ma chatte.« – Coquine, tu mouille déjà! A commenté Hakim.- Tu m‘excite, j‘ai envi de toi!- Moi aussi bébé, chuis’ trop chaud.- Mmmmh c‘est booon.- Tu m‘excite vraiment là. Continue»Et j’ai continué. J’avais envie de lui plus que n’importe qui au monde. Je mouillais comme une chienne en chaleur. J’ai porté ma main à sa bite et j’ai baissé ton jogging, qui est tombé à ses pieds. Hakim était complètement offert devant moi, sa bite raide moulée dans son boxer noir. Je tremblais à la fois d’inquiétude devant cette expérience nouvelle mais aussi et surtout d’excitation intense.Ses jambes étaient mates et un peu poilues. Je les trouvaient magnifiques. Hakim a souris jusqu‘aux oreilles, un sourire que jamais je n’oublierais. Il était si beau. Je l’aimais vraiment, lui et son corps, lui est son sourire, lui et sa bite que j’allais bientôt découvrir. Je t’aime, Hakim. C’est pourquoi je vais te faire ce cadeau.Il n’a pas attendu une seconde de plus, il n’en pouvait plus. Il a sorti sa magnifique queue de son caleçon: longue, large et raide, circoncise et un peu courbée. Puis ses couilles brunes bien rondes et bien gonflée, légèrement velues.J’ai pris sa bite entre mes mains. Elle était chaude et dure comme une barre de fer, dressée par une belle érection. Hakim m’a regardée droit dans les yeux.« escort bursa – Tu en as envie? A demandé mon beau mâle en se passant la langue sur les lèvres- Oh oui, j’en est très envie bébé. Je vais en faire bon usage.- Alors va-y, elle est à toi ma jolie! Goûte-là. »Je me suis agenouillée. J’ai saisie la queue d’Hakim d’une main et j’ai posé le bout de ma langue sur son superbe gland dépourvu de peau. J’ai tourné ma langue autour en branlant doucement d’une main sa verge et en caressant ses couilles de l’autre.La réaction d’Hakim ne se fit pas attendre. Il grognait de plaisir, la bouche béate. Je le regardais droit dans les yeux.J’ai descendue mes lèvres autour de sa verge chaude en faisait des vas et viens, accompagnées de mes doigts serrant la queue d’Hakim en anneau devant ma bouche.J’allais de plus en plus vite et j’étais de plus en plus à l’aise. J’ai réussi à descendre jusqu’au bout et j’ai gober sa grosse queue entièrement, la sentant toucher le fond de ma gorge.Hakim a gémit et a appuyé sur ma tête. Sentant que j’allais bientôt étouffer, j’ai remonté le long de la verge et ma bouche a quitté la queue de mon bel étalon arabe en embrassant son gland en un « smack! » J’ai fait couler un peu de salive sur le gland et j’ai continué à le sucer un peu. Je suçais cette queue avec beaucoup de plaisir, comme s’il s’agissait d’une grosse sucette.« Tu suce comme une pro! C’est tellement bon! Oooooh….oui, ma jolie!! »Une fois ma fellation terminée, je me suis relevée car je sentais qu’Hakim allait bientôt éjaculer, mais je ne voulais pas qu’il le fasse maintenant. Pas encore.Il l’a compris. Il s’est baissé et a cherché quelque chose dans la poche extérieur de son sac à dos.Il en a sortit une capote et me l’a tendue. J’étais un peu gênée.J’ai déchiré le papier que j’ai introduit dans la poche de mon jogging et j’ai déroulée la capote le long de la bite gonflée d’Hakim. Il m’a embrassée.« Je t’aime, est-je chuchoté »- Moi aussi. »Hakim baissa à son tour mon jogging et ma petite culotte. Il m’a doigtée pendant plusieurs minutes en bougeant bien ses doigts au fond de ma chatte. La mouille me coulait entre les cuisses. Le bruit de mes petites lèvres mouillées semblaient exciter beaucoup Hakim. Puis il a saisit mes fesses et les a malaxées.« T’as un beau petit cul et une belle petite chatte bébé. Ca te dirais que j’y goûte? »J’ai fait oui de la tête. Hakim m’a fait assoir sur la cuvette baisée et a commencé bursa escort bayan a lécher mon clitoris, puis à rentrer sa langue dans mon trou humide. J’ai poussé des petits cris aigus.« – Mmmmh, ouiiiiiii!!- T’aime ça, m’a jolie! Tu en veux plus? »Sans me laisser le temps de répondre, il ma portée et remise debout. Il s’est assied sur la cuvette à ma place.« – Allez, viens bébé! »J’ai me suis assise sur lui, face à lui, mes seins à travers mon débardeur frôlant son torse à travers son t-shirt moulant qui laissait apparaître des muscles bien dessinés.J’avais un peu peur qu’un si gros volume entre dans ma petite chatte, mais les caresses de Hakim sur mon dos et mon ventre me rassurait.Hakim a écarté un peu mes fesses et a introduit doucement sa bite dans ma chatte. J’ai poussé un cri de douleur et de plaisir. Une fois au bout, il a continué en faisaient des vas et viens doucement et lentement tout en m’embrassant très langoureusement et me caressant la poitrine.Et il a accéléré son mouvement. J’ai sentie une vague de plaisir m’envahir. Sa bite glissait maintenant comme dans du beurre. Il me pénétrait très fort, faisant claquer ses couilles contre mon cul. Je criais de plaisir, essayant de ne pas me faire trop entendre, mais c’étais difficile. C’étais si bon! Sentir une grosse queue de rebeu épouser ainsi ma chatte me rendait excitée comme je ne l’avais jamais été.« Oooooh, ma jolie, vas-y, encore, encore!! C’est bon hein, tu l’as sens bien!?- Oooooh oui , je l’a sens!! Plus fort, encore plus fort, Hakim!! »N’importe qui se trouvant à proximité aurait pu nous entendre crier comme des acharnés. Mais les toilettes étaient placée assez loin des salles de classes et à cette heure-ci, personne ne devait traîner dans les couloirs. Peut-importe. Cette après-midi avec Hakim vaut bien tous les risques du monde.Une fois que nous étions tous les 2 épuisés, Hakim a retiré sa queue, m‘étant fin à la pénétration. Un grand jet de sperme, rapide et violent, a atterri sur mon ventre. J’ai sursauté. Hakim poussait des râles de plaisir.Une fois les couilles de mon amour bien vidées, nous nous sommes rhabillés et nous sommes sortis des toilettes. Hakim m’a embrassé et nous sommes rentrée tous les 2 ensemble.Un peu plus tard, j’ai rejoint mon immeuble, là où mon frère et mes parents m’attendaient.L’adrénaline qui m’envahissait était toujours présente et je sourirais intérieurement en imaginant ce que ma famille penserait si elle savait tout ça.Nous n’avions pas fini, moi et Hakim, loin de là. Loin de m’imaginer que j’allais le retrouve peu de temps après pour une même séance d’amour tonique.Mais ça, c’est une autre histoire…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*